Quelles sont les études pour devenir ostéopathe ?


Les ostéopathes sont des professionnels de santé qui agissent sur les articulations et les tissus mous grâce à des techniques de manipulation qui se concentrent sur l’intégralité de la structure corporelle : os, muscles, articulations et fonctions environnantes. Pour pouvoir exercer ce métier, une formation de 5 ans dans un établissement agréé par le Ministère de la Santé est requise. Voici donc un aperçu du chemin à emprunter pour devenir ostéopathe.

Suivre la formation dans une école d’ostéopathie

Tout comme c’est le cas avec la plupart des professionnels qui se trouvent l’annuaire des ostéopathes seops.fr, vous devrez préparer votre diplôme au sein d’un établissement reconnu. Il faudra donc prendre le temps de vous renseigner pour savoir si l’école que vous avez choisie se trouve sur la liste des écoles agréées. Ensuite, il serait également intéressant de vous rendre d’abord dans des écoles avant de vous décider. L’objectif est de vérifier les conditions de formations.

Il est nécessaire qu’un bon établissement d’ostéopathie dispose d’une clinique qui a fait déjà ses preuves. En effet, même si les formations théoriques sont plus ou moins équivalentes, la maîtrise du métier passe par une bonne pratique. D’ailleurs, cela a été inscrit dans les nouvelles réformes liées à la formation des ostéopathes par l’État. Une autre des réformes stipule qu’il faut avoir fait au moins 150 consultations au terme de sa formation avant d’avoir le titre de médecin-ostéopathe. Le décret va même plus loin en exigeant que ces consultations doivent avoir été faites à l’école et en présence des professeurs.

Pour être assuré que l’école visitée dispose d’une clinique qui fonctionne bien, il faudra par exemple vérifier sa clientèle. Si celle-ci est importante presque tout le temps, c’est déjà un très bon signe.

La formation

Comme souligné en début d’article, la formation dans une école d’ostéopathie dure 5 ans. Et cela permet d’obtenir à la fin le diplôme d’ostéopathe ou DO. Pour cela, les étudiants doivent commencer par maîtriser :

  • la biologie
  • l’anatomie
  • la biomécanique
  • la physiologie
  • la sémiologie, etc…

Ils apprennent ainsi à reconnaître un mal de dos, un problème de genou, de poignet, les problèmes de douleurs de pied ou encore tout autre mal lié à leur domaine d’intervention. Ensuite suivront les formations beaucoup plus pratiques.

Quelques paramètres à prendre en compte

Il est important de souligner que la formation en ostéopathie vient après le baccalauréat et il faut avoir réellement une grande envie de soigner les gens. C’est un métier dont l’exercice fait appel à l’empathie. Il faut donc avoir vraiment envie d’aider les gens à mieux se sentir avant de se lancer dans ces études. Être sociable est capital pour la formation, puisqu’à partir de la troisième année d’étude, par changement de rôle, les étudiants pratiquent des consultations les uns sur les autres. Il faut donc être également en mesure de travailler en équipe.

Il est important de noter qu’il n’est pas permis de se spécialiser en une autre formation médicale sans reprendre les études à zéro, car le diplôme qui autorise la profession n’est pas un diplôme d’État. Ceci contrairement aux kinésithérapeutes et aux infirmiers qui peuvent décider de faire des études en ostéopathie. Ils ont même une panoplie de formations à temps partiel qui leur est réservée.

L’autre difficulté à suivre une formation à temps plein en ostéopathie concerne le temps et le budget. En effet, il faut suivre environ 4 860 heures de formation pour avoir son diplôme. Et si l’on ne dispose pas de ressources financières conséquentes, ce n’est pas facile. De plus, la formation est surtout développée dans le secteur privé avec des scolarités qui peuvent atteindre près de 9 000 euros par an. Par ailleurs, le diplôme obtenu est un diplôme d’école. Certes, il s’agit d’un BAC+5, mais cela n’équivaut pas à un master. Cela ne permet donc pas de changer de spécialité.

L’ostéopathie est un métier très prisé et quand on a l’amour de l’autre, il n’y a rien de mieux. En ce qui concerne la rémunération, un ostéopathe peut toucher entre 1 480 et 2 500 euros de salaire mensuel brut.

Publié le 1 juillet 2019