Le tabac pendant la grossesse


Le tabac et la grossesse est un thème qui fait débat et ce depuis des années. Est-il préférable de continuer à fumer pendant la grossesse pour éviter un stress pour le fœtus ou est-il indispensable d’arrêter? La femme se culpabilise de fumer pendant sa grossesse car l’entourage ou les regards que l’on pose sur elle sont extrêmement négatifs. Il n’est cependant pas aussi simple de se débarrasser de cette addiction d’autant plus que l’on ne sait pas vraiment quels sont les effets du tabac sur notre corps et sur le bébé. Voici quelques chiffres qui vous aideront à y voir plus clair pour prendre une décision ou informer vos proches.

La femme et le tabac

La France reste le pays ou les femmes fument le plus pendant leur grossesse : on peut se demander si elles sont assez informées sur les risques liés à la consommation de tabac pendant la grossesse. Dans ce panel, 70% d’entre elles ne réussiront pas à stopper le tabac pendant la grossesse, ces femmes n’utilisant pas de traitement pour stopper la cigarette. Le site stop le tabac nous propose des solutions afin de stopper la cigarette sans traitement médical grâce à l’hypnose pour celles qui ne veulent prendre aucun risque pour leur bébé.
Certaines femmes qui continuent de fumer : 4% vont même se cacher par culpabilité ou peur des réactions négatives de l’entourage. On remarque donc bien que ce geste reste extrêmement tabou. Si le conjoint de la femme enceinte fume, celle-ci va alors avoir tendance à reprendre la cigarette que si celui-ci ne fume pas. Le conjoint a donc un rôle déterminant dans l’arrêt chez la femme enceinte.

On entend souvent qu’une consommation supérieure ou égale à 5 cigarettes par jour ne serait pas nocive pour la femme enceinte et le fœtus. Le problème réside dans le fait que les femme qui restreignent leur consommation inhalent beaucoup plus de fumée qu’à la normale. Ce geste est donc plus toxique ce qui rend les 5 cigarettes par jour au final nocives. On présume que 36% des Françaises fument pendant leur grossesse et que un quart d’entre elles fumeront jusqu’à la fin de leur grossesse. Plus de la moitié des femmes qui ont réussi à arrêter pendant leur grossesse reprendront après leur accouchement. Ces chiffres nous donnent une vue globale de la situation en France. On remarque que 1/3 des femmes fument alors qu’elles apprennent leur grossesse et que 1/4 continueront jusqu’à la fin.

La cigarette apporte des substances nocives pour la santé comme :

  • substances cancérigènes
  • irritants
  • métaux lourds
  • radicaux libres
  • nicotine…

Toutes ces substances passent la barrière du placenta qui est le liquide qui apporte l’oxygène au fœtus et permet les échanges entre la mère et le bébé. Lors de tabagisme de la mère, il y a formation de carboxyhémoglobine (hémoglobine et monoxyde de carbone) qui est toxique. L’hémoglobine doit naturellement transporter l’oxygène, ici, elle transporte du l’oxyde de carbone qui empêche le transport de l’oxygène aux tissus. Les tissus sont alors mal oxygénés. Pour une grande fumeuse (à partir de 20 cigarettes par jour), son taux de carboxyhémoglobine se situe entre 5 à 15%, celui de son fœtus sera 1.8 fois supérieur. Ses tissus ne seront donc pas oxygénés normalement.

La dégradation de la nicotine dans le corps est appelé cotinine. Cette substance se retrouve également dans le liquide amniotique et donc dans le fœtus.

Tabac et fertilité

La fertilité est impactée par la consommation de tabac :

  • Augmentation de la durée de conception : celle-ci augmente avec la quantité de tabac ingérée et l’âge de la mère
  • Diminution de la réserve ovarienne
  • Altération de la glaire ovarienne
  • Baisse du taux de réussite lors de fécondation in vitro
  • Augmentation de l’infertilité tubaire : infertilité qui survient lorsque les trompes sont bouchées

Principales maladies liées au tabac pendant la grossesse

Les pathologies qui surviennent pendant la grossesse ne sont pas spécifiques au tabac. Se sont des pathologies que l’on retrouve chez les femmes qui ne fument pas, comme le manque de progestérone. Cependant, les risques sont considérablement augmentés pour certaines d’entre elles :

  • Grossesse extra-utérine : les risques augmentent plus la femme fume
  • Diminution de la mobilité tubaire : on constate des spasmes et une réduction des battements des cils responsables du déplacement de l’embryon jusque dans l’utérus ce qui provoque un risque de grossesse extra-utérine. Le risque revient à la normale si la femme stoppe le tabac 1 mois avant sa grossesse.
  • Risque de fausse couche : de 1.5 à 3 fois plus de risques se l’on la quantité de tabac consommé. Le tabagisme passif augmente également ce risque
  • Mauvaise qualité de l’endomètre qui n’est plus apte à la nidation
  • Altération des ovocytes
  • Baisse du flux sanguin dans l’utérus
  • Altération des blastocytes : c’est le stade de l’embryon au bout de 5 à 7 jours de vie. Cette altération est provoquée par la nicotine
  • Hématome rétro-placentaire
  • Risques d’hémorragie de l’utérus
  • Risques d‘hématome placentaire : c’est un caillot de sang situé entre le placenta et l’utérus qui provoque un décollement du placenta. Ce risque est 1.5 fois plus important en cas de tabagisme
  • Risques de prématurité : provoqué par la rupture des membranes : 3 fois plus fréquent avant 34 semaines. Ce risque disparait si la femme arrête la cigarette avant la grossesse

Risques liés au tabac sur le fœtus

Le fœtus lui même est impacté lors de tabagisme de la mère. Voici les effets que l’on peut constater :

  • Retard de croissance du fœtus
  • Malformation fœtale : chez les grandes fumeuses (à partir de 20 cigarettes par jour) on constate une augmentation d’anomalie du tube neural, des anomalies de la fente labio-palatine
  • Risques de mort fœtale in utéro : on constate que 11% de ce type de mortalité est provoqué par le tabagisme.
  • Baisse la fréquence du rythme respiratoire
  • Augmentation de la fréquence cardiaque
  • Augmentation de la mort subite du nourrisson : elle est multipliée par deux si la mère est fumeuse.

Alors, tabac ou pas tabac pendant la grossesse?

Le tabac pendant la grossesse est dangereux pour la mère et l’enfant. Il n’est pas simple d’arrêter du jour au lendemain et il est alors nécessaire de se faire aider. Votre médecin peut alors vous proposer des solutions efficaces et sans danger pour votre bébé ou vous orienter vers un tabacologue ou un autre praticien susceptible de vous accompagner. Il est toujours bénéfique de diminuer sa consommation lors de sa grossesse et si vous souhaitez stopper complètement la cigarette, faites le progressivement afin de ne pas créer un manque pour votre fœtus. La grossesse peut être enfin une motivation pour se décider à arrêter le tabac.

Publié le 26 septembre 2018